Mélanie tourelle (Mieniplotia scabra)

Cet escargot est généralement plus petit que les autres mélanies avec une longueur ne dépassant pas 20 mm. La coquille trapue est ornée de tâches rougeatres et desillons parralèles comme Melanoides tuberculata mais chaque spire est en plus ornée d’une rangée d’épines.

Cette espèce possède deux forme distinctes. L’une, ornée de ses épines caractéristiques, ne se développe qu’en présence de prédateurs potentiels (par exemple un aquarium avec des poissons). L’autre, dépourvue d’épines ne se développe qu’en absence d’agresseurs potentiels (par exemple dans un aquarium à crevettes). Cette deuxième forme est fréquemment confondue avec Tarebia granifera.

La mélanie tourelle est originaire d’Afrique de l’est, sud et sud-est de l’Asie et du Japon.

Pratiquement tous les individus de cette espèce sont des femelles qui se reproduisent par parthénogenèse. Les œufs sont incubés dans une poche du manteau de la mère et naissent normalement formés.

Liens externes:

Références:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *