Mélanie tropicale (Melanoides tuberculata)

La mélanie tropicale est l’une des espèces les plus communes en aquariophilie. C’est un auxiliaire important du bac qui aére le substrat et enfouis les déchets de l’aquarium.

En réalité il n’y a pas vraiment une espèce appelée Melanoides tuberculata, mais plusieurs lignées d’escargots très similaires mais génétiquement aussi éloignés entre eux qu’ils ne le sont d’espèces proches comme Mieniplotia scabra et Tarebia granifera. Certaines lignées (appelées morphes) sont endémiques d’Asie ou d’Afrique, d’autres sont originaires d’Asie mais ont colonisés l’Afrique, l’Amérique Latine, le Sud des USA et on en trouve même quelques souches en Europe dans des sources thermales ou les rejets d’eau chaude certaines centrales thermiques ou nucléaires.

La coquille est longue de 20 à 36 mm pour de rares exceptions à 80 mm. Elle est de couleur crème, plus ou moins recouverte de tâches rougeâtres et gravée de très fins sillons parallèles. Certaines souches sont entièrement noires. Lorsque l’escargot se déplace, il traîne sa coquille derrière lui. Sa tête est prolongée d’un long proboscis et de deux tentacules fins. Tout autour de l’ouverture de la coquille se déploie une couronne de tout petits tentacules mantellaires.

Pratiquement tous les individus de cette espèce sont des femelles qui se reproduisent par parthénogenèse. Les œufs sont incubés dans une poche du manteau de la mère et naissent normalement formés. Bien que rares, les mâles existent et l’apparition d’une poignée de morphes hybrides le démontre.

Liens externes:

Références: