Indentification des escargots aquatiques

Les gastéropodes ou escargots sont le seul groupe de mollusques qui se sont adaptés non seulement à la vie en mer mais également en eau douce et même sur terre. Alors que les conditions de vie sont quasi-constantes dans l’océan, l’eau douce est un patchwork de biotopes distincts et souvent isolés en proie à des conditions toujours changeantes. Dans cet environnement la diversité des gastéropodes a explosé et dépasse aujourd’hui de loin celle de leurs cousins marins.

En France on peut trouver des escargots dans virtuellement n’importe quel point d’eau. Ce sont essentiellement des escargots pulmonés, le groupe de mollusques comportant le plus d’espèces au monde.

Nuisibles inesthétiques pour certains, aides au nettoyage du bac pour d’autres ou encore habitants de l’aquarium à part entière, les escargots ont une place importante dans le hobby aquariophile. Si certains escargots d’ornement peuvent s’acheter, beaucoup arrivent seuls dans l’aquarium, cachés dans les plantes par exemple.

Ce guide a pour objectif de vous aider à identifier les escargots que vous pouvez rencontrer dans les mares et rivières ou qui apparaissent spontanément dans les aquariums d’eau douce. Les escargots venus en animalerie mais qui ne se transmettent pas d’un bac à l’autre y sont rares. Si vous pensez que l’escargot que vous observez ne se trouve pas sur, merci de laisser un commentaire sur la page et j’essayerais d’enrichir la liste.

Pour identifier votre cagouille, attrapez la et mettez là dans une petite coupelle d’eau où vous pourrez l’observer en toute tranquillité et sous toutes les coutures. Certains détails anatomiques sont plus utiles que d’autres pour les reconnaître.

  • L’opercule: la plupart des gastéropodes possèdent une porte cornée permettant de fermer leur coquille, sauf les escargots pulmonés qui représentent l’essentiel des escargots observés en aquarium. La plupart des espèces dépourvues de tentacules peuvent respirer de l’air grâce à un poumon et la majorité des espèces operculées ne respirent que dans l’eau avec des branchies. Pour l’identification fine des espèces d’un même genre, la forme de l’opercule peut être d’une grande aide.
  • L’enroulement: la plupart des escargots ont une coquille enroulée vers la droite (« dextre »). D’autres ont un enroulement vers la gauche (« sénestre ») ou pas d’enroulement du tout (coquille en rouleau ou en dôme).
  • La forme et le nombre de tentacules: Tous les escargots possèdent des tentacules sensitifs. Chez les escargots terrestres les yeux se trouvent au bout de deux de ces tentacules mais pour les espèces aquatiques les yeux se trouvent à leur base. Il n’y en a généralement que deux, filiformes ou triangulaires. Parfois il y a d’autres particularisés, comme des tentacules supplémentaires dépassant de la coquille.
Forme de la coquilleForme des tentaculesOpercule
ViviparidaeDextreFiliformeOui
ValvatidaeDextreFiliforme
+
tentacule plumeux
Oui
ThiaridaeDextreFiliforme
+
tentacules mantelaires
Oui
RissoïdaeDextreFiliformeOui
PlanorbesPlaneFiliformeNon
PhysesSenestreFiliformeNon
BuliniformesSenestreFiliformeNon
Ancylini et AcroloxidaeDôme-Non
NerithidaeDextre/DômeFiliformeOui
LimnéesDextreTrianculaireNon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *