Alerte à la moule invasive! Détruisez-la!

Au moins aux USA et en France, la moule zébrée a été observer sur et dans des boules d’algues Marimo (Aegagropilla linnaei). Ce court article vous présentera l’animal, les risques environnementaux qu’il représente ainsi qu’un protocole de désinfection pour tous ceux qui ont acheté récemment ces végétaux. Si l’on veut protéger nos écosystèmes c’est maintenant qu’il faut agir.

L’infestation a d’abord été remarquée à Seattle le 9 février, puis dans d’autres grandes villes. Aux Etats Unis au moins 21 états ont déjà été touchés. Les enseignes Petco et Petmart ont notamment été touchées. À l’heure où j’écris, plusieurs enseignes et nurseries américaines ont suspendu les ventes de Marimo et détruit leur stock.

Si aux USA c’est la marque Betta Buddy qui est incriminée, en France c’est sur des balles de la marque Superballs de Dennerle que j’ai à mon tour découvert des moules. Les fragments d’algues sont vraisemblablement collectés d’Ukraine, région où la moule zébrée est native avant d’être envoyées en Asie pour leur grossissement avant de revenir en Europe pour être vendues.

Présentation

Dreisenna polymorpha) est une petite moule d’au plus 4 cm de long, de forme triangulaire et ornée de marbrures en zigzags brunes et jaunatres. elle apprécie les eaux stagnantes des lacs et des étangs, mais on la trouve également dans les fleuves et rivières. Elles s’ancrent à leur support et les unes aux autres avec des sécrétions collantes forment de véritables récifs compactes depuis la surface de l’eau jusqu’à 50m de profondeur.

C’est un animal filtreur qui se nourrit de bactéries, d’algues microscopiques et de détritus en suspension dans l’eau. En un an, chaque moule zébrée femelle peut donner naissance à un million de larves nageuses qui peuvent se déplacer sur des centaines de kilomètres pour fonder de nouvelles colonies.

Risques environnementaux

  • En se reproduisant très rapidement la moule zébrée entre en compétition directe avec d’autres organismes filtreurs notamment les bivalves endémiques dont plusieurs espèces sont sur la liste rouge.
  • Sa capacité à filtrer l’eau diminue la turbidité de l’eau. Ce qui peut passer pour une bonne chose ne l’est pas, car dans l’eau transparente mais riche, les algues filamenteuses peuvent se développer, entraver la pousse des plantes aquatiques et dégager des gaz toxiques en se décomposant.
  • En plus d’entrer en concurrence pour la nourriture avec les bivalves endémiques, la moule zébrée a tendance à leur pousser dessus jusqu’à les étouffer. En Amérique du Nord, elle est directement responsable de la disparition de plusieurs espèces de moules.
  • Elle produit de grands dépôts de pseudo-fèces qui nourrissent d’autres animaux, généralement invasifs eux aussi et originaires de la même région.
  • Le poids des récifs de moules fragilise les ponts et pilotis, fait couler les bouées de signalisation, bouche les grilles, bloque les écluses…
  • La moule zébrée est l’hôte intermédiaire d’un parasite trématode responsable de la bucéphalose larvaire

Prévention

Pour que cet article sorte rapidement je ne traiterais pas ici de ce qu’il faut faire pour éviter la transmission de la moule zébrée d’un point d’eau à un autre, mais de la façon d’endiguer son arrivée dans le hobby aquariophile. Le risque est qu’en rejetant les eaux des changements d’eau, nous ne relâchions des larves de moules dans la nature. En s’échangeant des plantes, nous risquons également de contaminer d’autres aquariums, qui relâcheront eux aussi des larves dans la nature.

  • Partagez cet article autour de vous aux aquariophiles que vous connaissez, sur votre groupe Facebook, votre forum ou au sein de votre club d’aquariophilie.
  • Expliquez la situation à votre animalerie ou jardinerie locale qui vend ou pourrait vendre des Marimo.
  • Faites remonter l’information aux grandes enseignes de jardineries et aux grossistes de plantes aquatiques.

Nos objectifs à moyen terme:

  • Que les aquariophiles n’achètent pas de Marimo dans les mois à venir.
  • Que les Marimo actuellement en circulation soient détruites dans les plus brefs délais.
  • Que les personnes ayant acheté des Marimo ces derniers mois les détruisent et désinfectent leurs bacs.
  • Que l’information remonte aux autorités compétentes et que les producteurs des Marimo à l’origine de la dissémination soient forcés à désinfecter leurs fermes.

Protocole de désinfection

Ne jetez pas vos boules d’algues, détruisez-les! Si vous avez acheté des Marimo ces derniers mois, congelez-les, ébouillantez-les, plongez les dans de l’eau de javel ou du vinaigre non dilué avant de vous en séparer. Si votre achat est plus ancien, vous n’avez aucune raison de vous séparer de votre algue ou de désinfecter votre aquarium.

Si vous avez acheté des Marimo récemment et qu’elles ont séjourné dans un de vos aquariums, voici le protocole pour désinfecter votre bac et stopper la dissémination de la moule zébrée:

  • Attrapez tous les animaux que contient votre aquarium et réservez les dans un récipient aéré contenant de l’eau issue d’une autre source que votre aquarium (pas d’acclimatation), si vous filtrez le récipient, n’utilisez ni le filtre ni les masses filtrantes de l’aquarium d’origine. Rincez plusieurs fois vos poissons avant de les introduire dans un autre aquarium pour éliminer toute larve, désinfectez avec du chlore l’eau de rinçage avant de la jeter.
  • Ajouter l’équivalent d’une tablette de chlore pour 5 litres d’eau et laissez reposer 10 minutes
  • Vidanger l’eau stérilisée, elle peut être rejetée dans les canalisations.
  • Désinfectez de la même manière tous le matériel de l’aquarium.
  • Rincez autant que possible votre substrat et vos masses filtrantes du chlore, remplissez à nouveau votre aquarium, ensemencez le filtre avec le jus d’un autre filtre où des bactéries en capsule.
  • Une fois le cycle de l’azote en place, repeuplez le en rinçant vos poissons.
  • Si vos poissons ont séjourné dans un récipient sans avoir été rincez au préalable, désinfecter cette eau également avant de la jeter.

Attention, certaines plantes risquent de ne pas survivre à ce traitement, il faudra vous en débarrasser quand elles commenceront à se désagréger.

Liens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *