Planaires – Tricladida

Cette page traitera uniquement des grandes planaires prédateurs de l’ordre des Tricladida. A ne pas confondre avec les nemerthes et les microturbelaridés

Ce sont des animaux très plats, aussi fins qu’une feuille de papier, et de constitution très simple. Ils sont recouverts de millions de cils microscopiques qui leur permettent d’adhérer aux surfaces et de s’y déplacer par glissement ainsi que de respirer. Ces cils couverts de mucus les rendent collants au toucher. À l’avant de leur corps (la « tête »), généralement triangulaire, en losange ou encore couverte de tentacules, on peut voir deux tâches oculaires rudimentaire au milieu de la tête.

Chez les tricladides, la bouche, sous forme de trompe appelée pharynx se trouve au milieu du corps. Ils tiennent le nom de leur ordre à leur intestin trifide. Deux lobes remontent vers la tête, un descend vers la queue. Ils sont tous légèrement venimeux ce qui explique que peu de poissons les consomment spontanément, bien qu’ils soient sans danger pour ces derniers.  Ils tuent ou paralysent leurs proies au contact.

Il ne faut jamais écraser ou découper un ver plat car chaque fragment aussi petit soit il peut donner naissance à un nouvel individu.

Les planaires (pas tous!) sont réputés pour être des prédateurs d’invertébrés, notamment de petits escargots et de crevettes d’ornement. Les aquariophiles utilisent généralement des vermifuges pour s’en débarrasser comme du dolthène (1ml/100l), mébendazole (1mg/l), flubendazole (2mg/l) ou du fenbendazole (2.5mg/l) à raison de deux ou trois traitements espacés d’une semaine chacun. Un produit spécifique, le no-planaria existe, produit à partir de noix d’arec. Tout ces traitement on des effets divers sur les autres habitants de l’aquarium, notamment les escargots très sensibles aux vermifuges.

La grande limnée, l’escargot assassin et les ampullaires consomment les planaires mais sont rarement suffisant pour les faire disparaître. De nombreux poissons les consomment, notamment les poissons à labyrinthes et les vivipares, mais en raison de la légère toxicité des planaires il faut mettre ces poissons à la diète pour qu’ils se tournent vers les planaires.


Nom vernaculaire: Planaire tigrée, planaire américaine
Nom binomial: Girardia tigrina
Origine géographique: Amérique du Nord et du Sud, introduit en Europe (notamment en France) et au Japon
Taille: 9-15 mm, parfois jusqu’à 18mm

Ponte: cocons noirs et brillants attachés aux pierres par un pédoncule
Clés d’identification: petite planaire étroite, blanche mouchetée de gris. Les auricules sont pointues. Les tâches oculaires sont large, blanches et noires.


Il se nourrit de vers, d’aselles, de petits escargots, de crevettes, de larves d’insectes et de charognes. C’est probablement l’espèce de planaire la plus commune en aquarium, particulièrement crainte par les éleveurs de crevettes.

Dans la nature cette espèce très adaptable et pas fine bouche entre en compétition avec toutes les espèces de planaires natifs.

Une espèce semblable nommée Dugesia austrasiatica a été décrite dans un aquarium au japon, mais sa validité n’est pas certaine.


Nom vernaculaire: Planaire japonaise
Nom binomial: Dugesia japonica
Origine géographique: Asie de l’Est
Taille: 20-25 mm, parfois jusqu’à 40 mm

Ponte: cocons noirs et brillants attachés aux pierres par un pédoncule
Clés d’identification: Le corps est d’une couleur brune à brun noirâtre


C’est l’espèce la plus commune au Japon et elle est sans doutes très commune dans le reste de son aire de répartition où elle est le prédateur naturel de nos crevettes ornementales dans leur milieu sauvage. Ils sont aussi charognards et sont faciles à attirer dans un piège. C’est en outre un animal très étudié en laboratoire, notamment pour ses capacités de régénération. Il a eu droit à un vol sur l’ISS.


Nom vernaculaire: N/A
Nom binomial: Dugesia sp.
Origine géographique: Asie et Europe
Taille: jusqu’à 25 mm

Ponte: cocons noirs et brillants attachés aux pierres par un pédoncule
Clés d’identification: tête grossièrement triangulaire


Au moins six espèces de planaires de la famille des dugesidés sont signalés en France. Leur identification n’est pas aisée et demande l’observation des organes génitaux aux microscope… Quand il y en a, puisque de nombreuses lignées sont asexuelles. La plupart de ces espèces ne survivent qu’à basse température et ne sont pas viables en aquarium. Elles chassent principalement les escargots.

On trouve Dugesia subtentaculata plutôt dans le Sud de la France et Dugesia gonocephala sur tout le territoire. Notamment dans les ruisseaux et les mares.


Nom vernaculaire: N/A
Nom binomial: Schmidtea sp.
Origine géographique: Asie et Europe
Taille: jusqu’à 25 mm

Ponte: cocons noirs et brillants attachés aux pierres par un pédoncule
Clés d’identification: tête grossièrement triangulaire


On trouve Schmidtea mediterranea surtout dans le Sud de la France.  Schmidtea lugubris et polychroa se rencontrent un peu partout en France notamment dans les rivières et les lacs.


Nom vernaculaire: Planaire lactée
Nom binomial: Dendrocoelum lacteum
Origine géographique: Europe
Taille: 25 mm

Ponte: cocons noirs et brillants attachés aux pierres par un pédoncule
Clés d’identification: Planaire large et blanche au corps ondulé et musculeux. La tête est munie de deux lobes portant chacun un petit œil.


Cette planaire annuelle se nourrit essentiellement d’aselles, de charogne, d’œuf de poissons. On la trouve essentiellement en eau stagnante.


Nom vernaculaire: N/A
Nom binomial: Rhodax evelinae
Origine géographique: Amérique du Sud
Taille: 3-5

Ponte: .
Clés d’identification: présence d’un pharynx  contrairement aux microturbellaridés auxquels il peut ressembler et dont il se distingue aussi par sa taille. Les juvéniles ont le corps translucide et laiteux tandis que les adultes prennent une coloration brune. La tête n’est pas triangulaire, mais ronde.


Cette espèce semble être détritivores. Elle est insensible aux produits utilisés pour tuer les autres planaires.


Nom vernaculaire: Nom vernaculaire
Nom binomial: Planaria torva
Origine géographique: Europe
Taille: 5-6 mm, jusqu’à 15mm

Ponte: .
Clés d’identification: cette planaire de couleur brune est dépourvue d’auricules.


C’est une planaire annuelle que l’on trouve essentiellement en eau stagnante.  Cette espèce consomme Potamopyrgus antipodarum, un escargot invasif.


Nom vernaculaire: Polycèle féline
Nom binomial: Polycelis felina
Origine géographique: Europe
Taille: 7 mm

Ponte: .
Clés d’identification: Corps brunâtre plus clair sur le ventre, les nombreux yeux sont alignés sur le bord du céphalothorax


On trouve P. felina essentiellement dans les sources et ruisseaux froids.


Nom vernaculaire: Polycèle noire
Nom binomial: Polycelis nigra/tenuis
Origine géographique: Europe
Taille: 12 mm

Ponte: .
Clés d’identification: Corps brun foncé ou noir, les nombreux yeux sont alignés sur le bord du céphalothorax


On trouve P. nigra et tenuis dans les rivières et ruisseaux. Se nourrissent essentiellement d’oligochètes.


Nom vernaculaire: Nom vernaculaire
Nom binomial:  Phagocata vitta
Origine géographique: Europe
Taille: 8 mm

Ponte: .
Clés d’identification: planaire blanche avec deux petits yeux noirs, pas d’auricules proéminents


Nom vernaculaire: Planaire alpine
Nom binomial:  Crenobia alpina 
Origine géographique: Europe
Taille: 10 mm

Ponte: .
Clés d’identification:  Cette planaire a des auricules pointus tournés vers l’avant


On trouve cette planaire uniquement dans les sources et lacs de montagne.


Forme de la coquilleForme des tentaculesOpercule
ViviparidaeDextreFiliformeOui
ValvatidaeDextreFiliforme
+
tentacule plumeux
Oui
ThiaridaeDextreFiliforme
+
tentacules mantelaires
Oui
RissoïdaeDextreFiliformeOui
PlanorbesPlaneFiliformeNon
PhysesSenestreFiliformeNon
BuliniformesSenestreFiliformeNon
Ancylini et AcroloxidaeDôme-Non
NerithidaeDextre/DômeFiliformeOui
LimnéesDextreTrianculaireNon
Nom binomialNom vernaculairePrésence en FrancePrésence en aquariophilie
Ampullaceana amplaLimnée ample
Ampullaceana balthicaLimnée commune
Bullastra cumingiana---
Galba cubensisLimnée de Cuba
Galba truncatulaLimnée épaulée
Lymnaea stagnalisGrande limnée
Complexe Lymnaea (Stagnicola) palustrisLimnée des étangs
Myxas glutinosaLimnée glutineuse
Omphiscola glabraLimnée étroite
Orientogalba viridis--
Peregriana labiataLimnée voyageuse
Pseudosuccinea columellaLimnée columelle
Radix auriculariaLimnée conque
Radix rubiginosaLimnée asiatique